M

ise en sommeil au printemps, du fait de la difficulté à trouver un sponsor, puis remplacée par la série humoristique Fair Exchange, La Quatrième Dimension se voit relancée par CBS en novembre 1962. De notables différences interviennent néanmoins, illustrées d'ailleurs par un éloquent changement de titre : The Twilight Zone devenant simplement Twilight Zone. Si Rod Serling, quittant sa chaire de Mass Media, conserve la direction officielle de la série, son pouvoir décisionnel se voit considérablement réduit. Il doit notamment céder sur la durée des épisodes, ceux-ci passant d'une courte demi-heure à quasiment une heure. Il s'agit d'une revendication ancienne de la chaîne, pour permettre à l'anthologie de s'insérer plus commodément dans la grille américaine des programmes, traditionnellement découpée en tranches d'heure complète.

Fidèle à sa politique de programmation, CBS espère également attirer un public élargi et davantage familial, grâce à ce format plus usuel et donc considéré comme moins rebutant. Serling avait jusqu'ici pu défendre sa conception d'un programme court débouchant sur une retentissante chute, mais l'affaiblissement de l'anthologie ne lui en laisse plus le loisir.

La diffusion de la nouvelle version débute le 3 janvier 1963, lors des coutumiers lancements de mi-saison. Elle remplace à son tour Fair Exchange. Plusieurs figures historiques de l'équipe de production se sont entre-temps éclipsées vers d'autres horizons, ce qui pénalisera considérablement cette reprise. Un nouveau générique est mis en place. Le trio central Serling/Matheson/Beaumont demeure en place concernant l'écriture des scénarios, mais de manière moins importante. Les problèmes récurrents de santé de Beaumont s'aggravent et Serling s'investit moins que précédemment dans le projet. Également bien moins présent sur les tournages, ses proverbiales ouvertures d'épisodes seront ainsi réalisées à part, sur un fond uniformément gris, et non plus délicieusement insérées dans celui de l'épisode.

La série s'ouvre donc, partiellement, à d'autres auteurs ou capitalise sur des compagnons route tels Earl Hammer Jr.. Comme conséquence de la tardive entrée en lice, le nombre total d'épisodes connaît également une forte décrue. Il s'établit à 18, contre 37 la saison précédente. L'anthologie atteint cependant le chiffre déjà imposant de 120 épisodes et connaît de ce fait toujours davantage de peine à se renouveler et à innover.

En définitive, même si l'on observe encore deux nominations au Emmy Awards et une victoire aux Hugo, les prédictions de Rod Serling se révèlent hélas exact. Ce format long fait perdre sa spécificité à la série, tandis qu'un trop long délayage minore souvent l'efficacité de la chute. Plusieurs épisodes demeurent néanmoins excellents, mais la qualité d'ensemble subit un net glissement, tandis que la majorité des fans considère encore aujourd'hui cette période comme la moins enthousiasmante. Ils admettent souvent une césure entre les trois premières saisons et les ultérieures, moins brillantes, même si La Quatrième Dimension demeure clairement la meilleure série fantastique de son temps.

La grande majorité des épisodes de cette saison 4 n'a d'ailleurs pas été diffusée en France et ceux-ci demeurent non traduits. Devant l'évidence, CBS acceptera un retour au format habituel pour la saison suivante. L'anthologie se voit en effet renouvelée, car si les gains d'audience espérés par CBS par le passage au format standard d'une heure ne se vérifient pas, le public, fidèle, ne déserte pas.

Résumé de themoviedb.org



Watch online fr club